Exploitation agricole Chambres d'hôtes Elevage de chevaux de sport

260 chemin de Beyssac, 31550 Cintegabelle

mardi 26 mai 2015

Débourrage de Carex

Pour visiter le site des "Ecuries des L", cliquez sur le lien suivant : ecuriesdesl.com


Le Dimanche 1er Mars 2015, Carex est parti pour son débourrage aux "Ecuries des L", nous avions la conviction qu'il se montrerait bon élève, il ne nous a pas fait mentir.
Ce grand cheval s'est toujours montré facile à éduquer et à manipuler pourvu qu'il soit en confiance. Ainsi l'embarquement dans un Van n'a jamais posé de problème avec lui.

Le tout début du travail aux "Ecuries des L" a posé quelques petits soucis parce qu' il était effrayé et un cheval de son gabarit qui n'est pas coopératif parce qu'il est effrayé, ça remue de l'air et ça effraie ceux qui veulent le faire travailler d'où : une spirale infernale. Mini spirale infernale cependant car une petite mise au point avec Anaïs et Alexandre suffira à la remplacer par un cercle vertueux : il faut beaucoup user de la voix avec ce doux géant, une voix rassurante quand on veut obtenir quelque chose de lui et le couvrir de félicitations dès qu'il fait quelque chose de bien.
Ceci étant posé tout à fonctionné comme sur des roulettes.

Nous avons été autorisés à venir aux "Ecuries des L" immortaliser quelques souvenirs photos ou vidéos.

Le 18 Mars.

Carex découvre le montoir, il a l'air plutôt content d'avoir un grand cavalier sans peur à ces côtés.

Le même jour, il se montre assez bon élève en longe.

A main droite.

A main gauche.



Le 27 Mars.

Carex est monté par Alexandre mais le cordon n'est pas encore coupé avec Anaïs, puisqu'elle est encore au bout de la longe.



Le 2 Avril.

Le débourrage est presque terminé, Alexandre monte Carex aux 3 allures.
Il en ressort que ce que Carex comprend et anticipe le mieux ce sont les Arrêts. Espérons que l'on pourra continuer à en rire et que ce gentil géant fera autre chose qu'un grand faignant.




Comme pour Blée et pour Cattleya, nous sommes très satisfaits du travail effectué par Anaïs et Alexandre.
Pour visiter le site des "Ecuries des L", cliquez sur le lien suivant : ecuriesdesl.com

Retourner sur la page de Carex (cliq).


lundi 4 mai 2015

Balade sur les hauts de Calmont le 3 Mai 2015

Merci à l'association "Sentiers Nature Calmontais" d'avoir crée et d'entretenir un ensemble de sentiers autour de Calmont.

Un des circuits ainsi proposés nous ravi à chaque fois que nous l'empruntons et dimanche dernier nous avons amené notre appareil photo en promenade avec nous sur le "circuit des hauts de Calmont".
Voici un souvenir photographique de notre balade qui j'espère témoignera qu'il n'est pas nécessaire d'aller bien loin pour voir de belles choses.

Pour prendre exactement connaissance du circuit vous pouvez imprimer la page correspondante sur le site du village de Calmont en cliquant sur le lien suivant : http:Circuit_des_Hauts_de_Calmont.pdf (Cliq)

Nous qui sommes flemmards, nous avons fait une version un peu allégée du parcours proposé.

Nous avons garé notre voiture sur le parking près du temple protestant puis nous somme partis à pied par la route de Gibel.




Après environ 600m il faut prendre à gauche le "chemin des Moines".

Le petit sentier ombragé qui grimpe dans le coteau nous mène sur le plateau ou l'on trouve la première prairie fleurie riche en orchidées sauvages en cette saison. Dommage le temps un peu couvert ne permet pas de profiter pleinement du point de vue sur la plaine et la chaîne des Pyrénées. Mais c'est un véritable festival botanique.
Il y a là la plus gracieuse à mon gout de toutes les orchidées sauvages du Lauraguais : L'Orchis papillon











Il y a aussi l'Orchis à fleurs lâches.


Et ce que je pense être un hybride entre l'Orchis papillon et l'orchis à fleurs lâches.





Nous quittons la prairie fleurie et en  suivant le "chemin des Moines" nous arrivons à une croisée des chemins où il faut choisir le "sentier du Guerrier".

Le Chemin du Guerrier
traverse un parc à moutons.



Il faut veiller à bien refermer les barrière.















Ensuite on retourne en sous bois, pour rejoindre le chemin de la "Coste Grand" qui monte tout droit de Calmont.


Arrivé à la "Coste Grand",
on tourne à gauche et un peu plus bas,
 il faut prendre le "chemin de Galinat" qui nous conduit jusqu'à de nouvelles rencontres.





Après la chicane, un troupeau de vaches.

Et puis un Cheval.


En fait tout le monde vit dans le même
pré.


















Ensuite nous avons remonté tout droit jusqu'à la D43. Arrivé à la petite route de crête, on prend à gauche, par temps clair le point vue sur la plaine et la chaîne des Pyrénées au sud et sur les coteaux du Lauragais au Nord sont à couper le souffle.






Et puis on retrouve des prairies à Orchidées.







Ici il y a encore beaucoup d'Orchis papillon.




Et des hybrides de papillon.

Mais aussi, beaucoup d'Orchis pourpre.



Et enfin, une originale très répandue dans les prairies de la région, ce n'est peut être pas la plus jolie mais je la trouve très design, presque zen : la Sérapias.












Après avoir croisé la D11, au niveau de la table d'orientation, on jette un dernier coup d'oeil au panorama puis nous coupons à travers champ pour rejoindre la pleine de l'Hers.









Dans ce pré nous ferons encore quelques rencontres intéressantes. Par exemple, une Orchis pourpre variété hypochrome.



Et aussi l'Ascalaphe, un beau Libelloïde dont le nom m'a été soufflé par Mathieu Pujol.





Finalement, par la route de Faou, c'est le retour à Calmont.









La balade est terminée, vous pouvez retourner sur le Blog de La Gène
 en cliquant sur le lien suivant :http://www.la-gene.blogspot.fr/p/a-proximite.html